Depuis 40 ans, les besoins en termes de confort pour le sommeil des bébés n’ont pas changé, mais les matelas, eux, ont beaucoup évolué. Voyons ensemble quelles ont été les évolutions des matelas de nos petites têtes blondes, et si la face hiver est vraiment un indispensable.

Comment c’était avant ?

Dans les années 80, les bébés étaient logés à la même enseigne que les adultes. Nous trouvions des matelas à ressorts avec un garnissage pour assurer un meilleur confort. Partis de là, les fabricants ont pourvu leurs matelas avec deux faces distinctes. Une face été est généralement composée de coton et de lin et une face hiver faite de laine pour être plus chaude.

Petit à petit avec les différentes études menées au fil du temps, notamment celles liées au phénomène dit de la tête plate, mais aussi celles sur la mort subite du nourrisson, les pédiatres et les concepteurs de matelas sont arrivés à la conclusion que cette composition de matelas n’était pas optimale. En effet, coucher les bébés sur le dos réduisait de 75 % le nombre de morts subites du nourrisson, mais dans le même temps, il générait le syndrome de la tête plate. En effet, un nouveau-né passe 16 h à 18 h par jour dans son lit et est bien trop léger pour faire jouer correctement leur rôle aux ressorts qui restaient beaucoup trop durs pour leur crâne encore malléable.

De ce fait, les concepteurs ont commencé à fabriquer des matelas en mousse, mais souvent de faibles densités, ce qui pouvait générer au fils du temps un affaissement et donc ne plus assurer un bon confort et maintien à l’enfant. Par conséquent, cela pouvait devenir parfois dangereux, ci cela venait à obstruer les voies aériennes du bébé qui était encore trop souvent couché sur le ventre.

Quels sont les besoins pour le bon sommeil d’un bébé ?

Le sommeil de votre bébé est très important. Au début de sa vie, il va dormir environ les deux tiers du temps et c’est pendant le sommeil lent et profond que votre enfant sécrètera l’hormone de la croissance. C’est pourquoi, il est important de bien choisir le matelas de votre bébé pour lui permettre de passer de longues et agréables nuits avec une bonne qualité de sommeil.

Il est aussi indispensable de ne pas trop chauffer sa chambre et de le couvrir de manière adaptée. En effet, les bébés ne régulent pas leur température corporelle comme les adultes. Il existe des surpyjamas et des gigoteuses adaptées à toutes les chaleurs. Depuis peu, le matelas vient s’ajouter à ces nombreux équipements de confort, en jouant lui aussi un rôle de régulateur de température, si toutefois celui-ci est conçu pour permettre une très bonne ventilation. Le summum serai qu’il soit en plus, composé de matériau de dernière génération, qui aide à évacuer efficacement le surplus de chaleur entre le bébé et le matelas.

Comment sont les matelas maintenant ?

Les nouveaux matériaux et les nouvelles technologies utilisées de nos jours ne nécessitent plus de faces été et hiver. Le marché du matelas pour bébé est dominé par la mousse polyuréthane à plus ou moins forte densité. Plus la densité est forte et plus la mousse est de bonne qualité. À noter, un nouveau venu dans les mousses dites à mémoire de forme, celles-ci épousent parfaitement les courbes du corps pour un maintien optimum. Les technologies actuelles permettent aussi une bonne ventilation du matelas même en mousse, ce qui rend l’utilisation du ressort totalement superflu. En effet, des canaux sont creusés dans la mousse pour permettre un bon passage de l’air et ainsi thermoréguler le matelas.

L’avantage de l’abandon de ce système de double face été / hiver est le fait de pouvoir proposer des matelas composés de plusieurs couches et/ou plusieurs matériaux avec leurs spécificités propres, assurant un plus grand confort.

Par exemple : une première couche souple pour un accueil agréable, la deuxième plus ferme pour un bon maintien et la troisième encore plus ferme pour un socle stable. Avec ce type de matelas, le maintien est meilleur ainsi que le confort, car il s’adapte parfaitement à la morphologie de l’enfant.

S’il y a un critère à ne pas négliger concernant un matelas bébé, c’est l’hygiène. Opter pour un matelas déhoussable est indispensable pour pouvoir le laver régulièrement et ainsi se débarrasser des bactéries et autres acariens qui envahissent les lits des tous petits. Sans compter les reflux et autres petits débordements qui nécessitent de pouvoir nettoyer le matelas, même s’il est recouvert d’une alèse. Ce critère est bien plus important que le double- face pour un matelas bébé, et les deux sont rarement compatibles.

Compte tenu de l’évolution des matelas depuis les quarante dernières années, il apparaît évident que les faces été / hiver des matelas bébé sont davantage un argument marketing qu’un réel besoin pour les tous petits.