Quand vous souhaitez acquérir un matelas pour votre bébé, vous voulez choisir celui qui sera de la meilleure qualité et le plus confortable possible. Parmi les différents termes utilisés, vous avez entendu parler de la densité sans savoir vraiment ce que cela signifie. Décryptons ensemble ce que représente la densité d’un matelas.

Qu’est-ce que la densité d’un matelas ?

La densité d’un matériau qui compose le matelas s’exprime en kg/m³. Pour vous expliquer pourquoi elle s’exprime ainsi, il faut savoir ce qu’est la densité en général. La densité, c’est le poids en Kg pour 1m³ de matière, quelle qu’elle soit. À partir de là, on peut dire que plus la densité est grande, plus le matériau est lourd et plus il est dense.

En matière de matelas, la qualité et la densité sont des critères proportionnels. C’est-à-dire que plus la densité sera importante et plus votre matelas sera de bonne qualité. Une densité élevée est donc un gage de fiabilité. En effet, plus il y a de matière et plus le produit sera durable dans le temps et sera capable de conserver ces propriétés initiales. À l’inverse, plus le matériau sera léger et peu dense, plus le matelas va avoir tendance à se déformer, et se tasser rapidement sous l’effet du poids du corps.

La bonne densité d’un matelas en latex

Comme nous vous l’avons expliqué ci-dessus, la densité a un réel impact sur la longévité et la qualité d’un matelas. Mais en plus pour le latex, cela joue également sur son confort (contrairement à la mousse). Plus la densité du latex sera élevée et plus le matelas sera ferme et à l’inverse moins il sera dense et plus le matelas sera souple.

Pour un adulte, nous estimons que la bonne densité d’un matelas en latex se situe entre 75 et 90 kg/m³ dépendamment du poids que vous faites et de vos besoins en termes de fermeté. Pour un bébé, qui est beaucoup plus léger, vous n’aurez évidemment pas besoin d’autant de densité. Toutefois, il est indispensable de ne pas descendre en dessous de 60 kg/m³ pour avoir un matelas durable et un bon maintien. Ces valeurs de densité sont valables pour le cœur du matelas qui est responsable du maintien de la colonne. La couche d’accueil, quant à elle, peut présenter une densité moins importante pour apporter plus de moelleux.

Attention à la mention 100% latex

Il faut être vigilant, la mention « 100 % latex » seule n’est pas suffisante pour être gage de haute qualité. Ce qui fait la qualité du latex, outre sa densité, est également son mode de fabrication. Un matelas haut de gamme aura plutôt la mention « matelas latex pur moulé » qui signifie que le latex aura été moulé d’un seul bloc. Les matelas moins chers, quant à eux, sont réalisés avec des chutes de latex compactées, et qui peuvent donc avoir la nomination « 100 % latex », mais sont en réalité composés de morceaux de latex compressés et collés ensemble. Ce mode de fabrication moins onéreuse certes, n’est pas garant d’un confort et d’une durabilité optimale.

La bonne densité d’un matelas en mousse polyuréthane

Gardez en tête que ce qui est vrai pour le latex ne l’est pas forcément pour la mousse polyuréthane, car ce sont deux matériaux totalement différents. En effet, la mousse polyuréthane est plus complexe que le latex, car la densité n’a rien à voir avec le confort offert par le matelas. Aussi étonnant que cela puisse paraître au premier abord, vous pouvez avoir une faible densité très dure et une forte densité extrêmement souple. En effet, il est tout à fait possible de fabriquer deux mousses de la même densité, mais offrant des niveaux de confort et de fermeté très différents uniquement en changeant quelques paramètres de fabrication.

Pour bien comprendre cette logique, prenons l’exemple d’un gâteau au chocolat. Avec une recette totalement identique, il suffit de changer seulement 1 paramètre tel que la cuisson par exemple, pour obtenir deux résultats très différents au niveau de la texture. En effet, si vous remplissez avec la même recette deux moules totalement identiques et si vous laissez le premier cuire 20 minutes et le second 1h, vous obtiendrez deux textures totalement différentes, même si la densité des deux gâteaux est strictement la même.

Attention également, il ne faut pas confondre non plus dureté et fermeté. En effet, la fermeté offre un bon soutien en s’adaptant bien à la forme de la colonne vertébrale, mais la dureté amène de l’inconfort et finalement peu de soutien à la colonne. La dureté apporte également plus de points de pression qui génèrent plus de mouvements et par conséquent plus de microréveils, qui dégradent la qualité du sommeil. Sachez qu’un matelas très dur est responsable de 120 à 140 microréveils par nuit contre 30 à 40 par nuit pour un matelas à l’accueil plus souple avec une fermeté plus en profondeur.

Un autre aspect à comprendre pour la densité, moins la matière saura dense, plus on la fera dure avec presque aucune souplesse d’accueil pour gagner en durabilité et donner une impression de qualité. Au contraire, plus la densité sera élevée, et plus on pourra travailler la souplesse du matériau et meilleur sera le maintien. C’est purement mécanique, une matière de faible densité, ne peut pas supporter dans le temps une trop grande élasticité, en revanche une matière de meilleure qualité plus dense, pourra sans problème être plus élastique et souple, donc plus confortable sans pour autant diminuer sa longévité.

C’est bien pour cette raison, que ce soit pour les adultes, les enfants ou les bébés, plus vous « montez » en gamme de produits, et plus vous avez des matelas confortables, à l’accueil agréable avec une très bonne fermeté en profondeur, ce qui est malheureusement impossible à obtenir avec les matériaux qui composent l’offre d’entrée de gamme, sous peine d’une déformation trop rapide.

Maintenant, si nous devons parler chiffre et être très concrets sur une bonne densité pour les matelas bébés composés en mousse polyuréthane, il faut noter que le gros du marché propose des matelas d’une densité comprise entre 18 et 22kg/m³, il s’agit ici de produits réellement très standard, qui auront tendance à se déformer trop vite, seront bien souvent trop durs, et généreront donc de l’inconfort pour bébé. Pour que votre bébé dorme le mieux possible, et puisse bénéficier d’un confort correct, nous vous conseillons de faire très attention à cet aspect, et de choisir si possible, un matelas pour votre enfant d’une densité minimum de 28 kg/m³.

Trustpilot